Qwant l’Anti Google

Qwant l’Anti Google

Qwant le moteur de recherche français

Le Groupe de médias allemand Springer vient d’acquérir 20% du capital du moteur de recherche français. Qwant, veut se différencier par son respect de la vie privée. Axel Springer, PDG de Springer avait expliqué dans une lettre ouverte sa peur du Géant Américain Google.

Qwant est une alternative à Google, il est comme certains le disent le Google “made in France” Au début de l’année 2013, le lancement du moteur de recherche français avait créer un énorme buzz, car il se veut révolutionnaire. Qui de nos jours peut avoir le courage de créer son propre moteur de recherche pour jouer sur les terres du célèbre Google ? Peut-être des français ambitieux et différents des autres.

Springer prend 20% du capital de Qwant

Le premier moteur de recherche européen est venu conquérir l’Allemagne en Mars dernier. De suite, Qwant a plu au groupe de presse allemand Axel Springer et c’est sa filiale d’investissement dans les nouveaux médias que Springer vient de prendre 20% dans le capital de Qwant dans le cadre d’une augmentation de capital, représentant un montant de Cinq à huit millions d’euros. Le reste du Capital est détenu en grande majorité par nos trois français, les fondateurs de Qwant.

” il y a un véritable besoin pour de nouvelles offres sur le marché de la recherche en ligne. Nous croyons dans le potentiel de croissance de Qwant “ déclare Ulrich Schmitz, directeur technique chez Axel Springer dans un communiqué.

Une startup française qui fait des adeptes

La jeune Startup française, emploie 25 personnes et revendique plus de 500 millions de requêtes traitées pour l’année 2013. Pour faire une comparaison, Google enregistre plus de 100 milliards de requêtes mensuels. Qwant déclare avoir réalisé un bénéfice de 500.000 euros pour un Chiffre d’Affaires de 1,5 million d’euros en 2013. Le groupe allemand aime beaucoup l’univers du web, car il a déjà acquis  Au féminin et Se loger durant l’année 2010.

Spinger a peur de Google

Rappellez-vous, des groupes de presses ont récemment déposé plainte auprès de la  commission européenne. ( Lire notre article ) Springer en fait partie, le groupe de presse allemand s’est joint à la plainte contre Google.  La firme de Montain View et son célèbre moteur de recherche Google détient 92% de part de marché en allemagne et fait peur au groupe de presse déclare Springer.

Axel Springer se demande si à l’ère du numérique, ” la concurrence peut encore fonctionner quand les données se trouvent concentrées dans les mains d’un tiers à un niveau si élevé ” Le dirigeant allemand confiait que le monopole de Google faisait froid dans le dos, à l’image ” d’une araignée aux commandes de la toile ” mais également “ la banque la plus puissante du monde, car elle monnaie les comportements “

Retrouvez votre Agence Web Marseille sur Google+