Produire son contenu : les règles de base pour réussir sur le Web

produire-son-contenu-agence-web-marseille-les-resoteurs

Produire son contenu : les règles de base pour réussir sur le Web

Voici venu le moment de rédiger enfin votre contenu. Pour accrocher votre lecteur et plaire aux moteurs, apprenez à livrer d’emblée l’essentiel et tentez d’acquérir les techniques de l’écriture journalistique. N’oubliez pas que votre contenu doit être unique et protégez-vous des copies. 

Rien de tel que la méthode préventive et curative de coué! Rappelons-nous les différentes étapes que nous avons parcourues jusqu’ici. Vous connaissez la stratégie de l’entreprise, vous avez défini vos objectifs. Grâce à l’analyse de trafic du site Internet, vous avez dégagé des pistes d’amélioration et des opportunités pour mieux convertir vos visiteurs. Votre site Web est ergonomique et accessible. Vous avez choisi un thème porteur et avez inscrit la production de contenu marketing dans un calendrier. Il va maintenant falloir passer à la production du contenu proprement dite.

Une règle d’or : Présenter d’emblée ce que le lecteur vient chercher

Aller à l’essentiel : c’est le principe à garder en tête tout au long de la rédaction des contenus.

Finie la présentation de la société en première page. Finis les “Bienvenue sur mon site”. Même si le directeur général est un bellâtre, évitez d’imposer sa photo en page d’accueil sur les 3/4 de l’écran.

Ainsi, les sites politiques centrent-ils trop souvent leur communication sur le culte de la personnalité, en oubliant de livrer l’information essentielle du point de vue du citoyen. “Bienvenue sur mon site” Mais… Quel est votre programme politique ? Que ferez-vous pour moi ? et de l’accroche. 

Lorsque nous parlons de livrer d’emblée l’essentiel, nous ne parlons pas forcément de contenu textuel. Par l’association des images, des accroches et des incitations au clic. 

Les clés de la rédaction de contenu :

Pour réussir dans la production de contenu, il faut tout d’abord définit sa cible, ses objectifs. Vous devez identifiez vos mots-clés et pour finalement définit votre angle d’attaque. 

Comment allez-vous accrocher votre lecteur ? Allez-vous mettre l’accent sur l’angle humain ? Tout dépend de votre cible et du message que vous souhaitez faire passer. Vous devez définir votre message, il est essentiel avant de rédiger, sous peine de vous égarer. Il s’agit tout simplement de synthétiser l’information que vous souhaitez faire passer. Cela facilitera notamment la rédaction du titre et de l’accroche. Ce message essentiel pourra servir de chapeau si l’article est suffisamment long.

Pour chaque article, il n’y a qu’un message essentiel. Il est indissociable de l’angle d’attaque. C’est à dire la façon dont vous allez aborder l’article et donc hiérarchiser l’information.

Pour dégager le message essentiel, jetez toutes les idées spontanément sur le papier, sans réfléchir. Supprimez celles qui ne sont pas essentielles et hiérarchisez celles qui sont retenues. Présentez les idées maîtresses en premier.

Vous pouvez à cet effet imprimer votre message et le réviser au stylo rouge. Autres solutions : imaginez que vous devez fournir le message essentiel de l’article à un tiers, que lui diriez-vous ? Technique imparable : prêtez-vous à l’exercice en face à face. A l’expression dubitative de votre auditoire, vous cernez très vite si ce que vous lui expliquez a du sens ou pas… Vous affinerez votre formulation en conséquence.

Votre message doit tenir en 2 ou 3 phases, vous y insérerez vos mots clés une fois ceux-ci définis. Pour vous aider, rappelez-vous que les facteurs essentiels de l’article sont la réponse aux questions. A savoir, qui ? quoi? quand ? où? pourquoi ? et comment ? combien ? viendront éventuellement compléter la liste des questions. On appelle cette règle QQQOPCC.

Reprendre le message essentiel dans le chapeau

Conjugué avec le titre de l’article, le message rédigé dans les règles de l’art fournit toutes les informations clés du contenu. Faites coïncider ce message essentiel avec le chapeau et affichez-le en tête d’article sous le titre. D’un simple balayage, en lisant le titre er le chapeau de l’article, le lecteur en saisira la substance. En l’absence de meta description au sein de votre code, il est courant de voir les moteurs de recherche reprendre les premières phrases de l’article et les afficher sur les pages de résultats. Si elles correspondent à votre message essentiel, le résultat sur la SERP sera indicatif : une synthèse de l’article riche en mots-clés.

Afin de vous simplifier la vie, programmez votre outil de gestion de contenu de sorte que le titre soir repris automatiquement comme Title ( C’est le lien bleu qui est cliquable dans les résultats de recherche) et le message essentiel comme méta description. Le message s’affiche sur la page de résultats avec un résumé parfait du contenu. C’est la meilleure carte de visite. 

Choisir le genre

Choisissez comment traiter votre sujet : reportage, actualités, analyse, interview, témoignage, dossier, billet… Le reportage est illustré par des témoignages, descriptions, combinaisons d’observations et de citations, photos, vidéos, enregistrements audio. Les actualités sont caractérisées par un contenu factuel, professionnel, exhaustif, impartial. L’analyse est argumentée, développée pour arriver à une conclusion. Elle mentionne les éléments sur lesquels vous vous basez : faits, expériences, dires…  

Produire le corps de l’article

Une fois le message et le genre définis, il ne reste plus qu’à plonger dans le vif du sujet. 

Les différents plans

L’angle d’attaque défini, attelez-vous au plan de l’article. il faut regrouper, classer, hiérarchiser selon leur nature. Ferez-vous un plan chronologique, inversement chronologique ou encore un plan dit en pyramide inversée. 

Plans chronologiques

Le plan chronologique présente une succession d’événements selon l’ordre dans lequel ils se sont produits. L’inconvénient majeur est que l’information la plus importante ne se retrouve pas forcément au début, sans compter qu’en démarrant par l’événement le plus lointain, on joue contre la loi de proximité. A éviter donc, sauf si l’exposé est très bref.

Le plan inversement chronologique part de l’événement pour aller vers le passé, remonter au présent et conclure sur les perspectives futures. Il est plus adapté au Web. 

Plans dialectiques

le plan dialectique permet d’aborder une problématique et des informations contradictoires. L’inconvénient est que c’est la synthèse située à la fin de l’article qui est en principe le plus intéressant pour le lecteur. Il vaut mieux doncqu’elle se trouve dès l’entrée du texte, et même dans le titre, mais certainement pas dans la conclusion. 

Plan analytique

Le plan analytique expose les faits, analyse les causes, montre les conséquences. 

Plan énumératif

Le plan énumératif liste les informations en utilisant des titres pour signaler les changements de partie. L’avantage est sa qualité pédagogique, à condition qu’il y ait un chapeau de synthèse, sous peine que le lecteur n’ait plus une vue globale. 

Plan démonstratif

Le plan démonstratif utilise ses arguments pour défendre sa thèse et ceux de l’adversaire pour la démolir. 

Pyramide inversée

Le plan en pyramide inversée part du plus important pour aboutir aux informations moins importantes. Il a l’avantage d’énoncer l’essentiel. Le premier paragraphe la substance de l’information  (QQQOPCC) et les paragraphes suivants distribuent les informations secondaires selon un ordre d’intérêt décroissant. Ils exposent le comment comme les détails. Ce plan a donc l’avantage d’offrir deux niveaux de lecture, dont un très rapide. 

La règle QQQOPCC

La règle QQQOPCC est valable aussi pour la première phase de l’article. C’est en effet elle qui donne le ton et livre le coeur de l’information, en se plaçant du point de vue de l’utilisateur. Accrocheuse, elle incite le lecteur à lire la suite. Il ne s’agit pas toujours de répondre aux sept questions (qui, quoi, quand, où, comment, comment, combien ?). Dans certain cas, le qui et quoi suffiront amplement.

A cette règle, nous ajouterons le G pour Google, parce que si la première phrase a plus de poids pour l’internaute, c’est vrai aussi pour les moteurs. Injectez-y donc les mots clés qui retiendront l’attention du lecteur et, probablement des moteurs. 

Besoin de vous faire accompagner par une Agence Web ? Contactez-nous !