Google Analytics ça rend fou

analytics agence web marseille les resoteurs

Google Analytics ça rend fou

On entend de partout sur le Web le mot Data, il faut analyser sa data. OK, j’ai Google analytics ! Mais dis-moi mon bonhomme, tu sais analyser ce que te donne Analytics ? Bah non… pas forcément! En effet, l’analyse de données continue sa progression et il y a de jeunes entrepreneurs qui ne savent pas comment interpréter les chiffres et les mots. Les entreprises bien implantées dans le monde digital s’intéressent de plus en plus à cet outil pour analyser leur site Web et améliorer leur stratégie webmarketing en actionnant les bons leviers. Dans cet article, je vais vous expliquer les bases où comment ne pas faire de mauvaises interprétations avec certains noms qui sans être barbare cachent des subtilités.

Le taux de rebond

le taux de rebond qu’est ce que c’est ? C’est le pourcentage de vos visiteurs qui sont venus consulter une de vos pages et qui ont quitté votre site Web sans en consulter ne serait-ce une autre. Ce pourcentage est utile puisqu’il permet de déterminer si la page d’atterrissage, appelée aussi  “landing page” est cohérente avec la requête de l’internaute.

Sur un blog, il n’est pas rare de voir un taux de rebond proche des 90%. Cela signifie dans ce cas que le visiteur est venu lire un article puis est reparti. En effet avoir un taux de rebond très élevé, mais que la durée moyenne de la visite est de 3 minutes, cela signifie que l’internaute a trouvé son bonheur et qu’il n’a pas jugé utile d’aller ailleurs sur votre site Web. Un conseil, donnez de l’information, mais pas trop ! le but est quand même que votre lecteur passe à l’action en vous contactant.

Si pour un site vitrine, vous avez un taux de rebond aussi élevé, cela peut vouloir dire que les internautes sont arrivés sur votre site et sont repartis car vous proposez un contenu qui ne correspond pas à leur demande. C’est pourquoi, vous devez apporter du contenu qui soit en adéquation et qui répond aux problématiques de vos visiteurs. Et regardez bien le temps passé sur votre page qui a un taux de rebond élevé.

Vous l’aurez donc compris, analyser uniquement le taux de rebond ne suffit pas pour tirer une conclusion, vous devez aussi regarder le temps passé.

Une page vue n’est pas toujours vue

A quoi je joue ? Bah à rien… c’est pourtant la vérité ! une page vue n’est pas toujours vue. Bon allez c’est parti pour une petite explication : Une nouvelle fois, nous avons à faire à une interprétation qui peut semer une forte confusion. Le calcul du nombre de pages vues peut varier d’un site à l’autre. Un exemple qui mérite qu’on s’y attarde un peu c’est celui avec les fameux pop-up. En effet, on peut considérer comme une page vue un pop-up qui apparait avant l’affichage d’une page web ou des images qui la composent. Une page Internet qui contient un pop-up et 2 images peut enregistrer 3 pages vues. Stupide me direz-vous, oui, car on doit considérer qu’il n’y a bien qu’une seule page vue. L’outil est fait comme ça, on n’y peut rien!

Deuxième exemple, un internaute qui vient sur votre site Internet puis clique sur un lien hypertexte et décide de revenir sur la page précédente. Que se passe t-il ? Il y a une ou deux pages vues ? Une nouvelle fois, cela dépend de chacun. Les résultats peuvent varier du simple au double. A savoir aussi que si votre visiteur quitte votre landing page avant que celle-ci ne se soit chargée, alors analytics ne la prendra pas en compte.

Quelle différence entre page vue et visite ?

La différence entre une page vue et une visite c’est la même chose non ? Eh bien désolé, ce n’est pas la même chose. Que c’est compliqué tout de même ! bah oui, pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? Les entrepreneurs qui analysent leurs données confondent bien souvent les pages vues avec les visites. Une visite c’est quoi ? C’est tout simplement le fait qu’un internaute qui arrive sur votre site web réalise au moins une action, cela peut se traduire par un clic.

Un visiteur n’est pas une personne

Allez promis, après ça j’arrête de vous embrouiller. Une erreur que fait beaucoup de personnes qui débutent avec Google analytics c’est de considérer une visite => une personne. En effet, un internaute qui utilise un ordinateur, puis un smartphone et pour finir une tablette, c’est bien la même personne ! Non ? Pourtant google analytics va considérer 3 visiteurs uniques alors qu’en fait c’est bien la même personne. Si ce même internaute utilise différents navigateurs et bien là aussi, l’outil va considérer plusieurs visites.

Conclusion

je viens de vous démontrer que l’on peut vite raconter n’importe quoi quand on nous explique pas les différences entre pages vues et visites, le taux de rebond… J’espère que cet article vous aura permis d’éclaircir quelques points noirs. Je vous dis à bientôt pour un nouvel article SEO sur le thème de Programmer des événements avec Analytics.