Comment optimiser les pages d’arrivée de mon site Internet ?

optimiser-landing-page-agence-web-marseille-les-resoteurs

Comment optimiser les pages d’arrivée de mon site Internet ?

Optimiser tout un site Internet est une tâche ardue. On se concentrera donc sur la page d’atterrissage, ce qu’on appelle plus communément Landing Page. La page d’atterrissage est la page qui s’ouvre suite à un clic sur une annonce et qui affiche toutes les informations nécessaires dont on a besoin pour la vente. Cette page est vraiment stratégique, elle a pour but d’amener l’internaute à une transaction. 

Avant d’optimiser une page d’arrivée, il faut se poser comme à l’accoutumer les bonnes questions. A savoir : 

  • Quelle page est stratégique ? 
  • A qui s’adresse ma page d’entrée ? 
  • Quel est le type de conversion je souhaite ? conversion achat ? soumission d’un formulaire ? téléchargement d’un document ? …

Vous devrez produire du contenu en gardant à l’esprit les deux questions que se pose l’utilisateur durant son processus de décision. 

  • Avez-vous ce que je cherche ? 
  • Pourquoi devrais-je acheter chez vous ? 

Pour vendre, il vous faut tracer le parcours de votre persona ou de votre client en train de réaliser une action. Vous obtiendrez une série d’étapes successives ainsi que des interactions entre le site Internet et l’utilisateur. 

Votre marketing de contenu va accompagner le visiteur au travers le processus de conversion qui se déroule en quatre étapes. Le tunnel de conversion est basé sur la matrice AIDA qui signifie Attention, Intérêt, Désir et Action. 

Attirer l’attention

la surabondance de l’information réduit l’attention du visiteur sur un site Internet. Si l’utilisateur ne trouve pas facilement ce qu’il cherche sur votre site, il pensera que vous ne le faites pas. Vous devez par tous les moyens accrocher le lecteur d’entrée de jeu tout en choisissant le bon angle d’attaque, mais du point de vue du visiteur. Vous devez dévoiler un avantage inattendu, rationnel et précis. Pour y parvenir, prouvez ses avantages en vous basant sur des données chiffrées. Il faut des faits, des rapports ou des analyses. 

Susciter l’intérêt

Une fois que vous avez gagné l’attention du visiteur et que vous avez compris ce qu’il cherche à accomplir sur votre site Internet. Votre visiteur a besoin de se sentir interpellé, ( le site Internet s’adresse-t-il à moi ?) et votre site Internet doit rencontrer le besoin de votre visiteur. 

Provoquer le désir…

Une l’étape de l’attention dans la poche, le visiteur passe dans un comportement de recherche active et il est donc prêt à passer un peu de temps sur vos pages. Vous entrez maintenant dans une phase de séduction. Vous devez continuer à rassurer votre visiteur, il en a vraiment besoin. Rassurez-le avec des preuves, prix, témoignages clients… Le visiteur doit avoir le sentiment de garder le contrôle. 

Afin de déterminer si vous avez ce qu’il cherche, votre visiteur va passer par une étape de recherche, puis de comparaison, il va par la suite essayer d’approfondir et enfin il finira par la phase de personnalisation. 

Phase de recherche : Votre visiteur ne sait peut être pas trop ce qu’il cherche. Il va par conséquent confronter vos options à ses besoins. C’est le moment de présentez maintenant les avantages du produit qui vous démarque de la concurrence. N’hésitez pas à mettre à disposition des livres blancs, une FAQ, des vidéos…

Phase de comparaison : On arrive au moment où le visiteur a sélectionné des produits ou des services, tout dépend de votre business model. Les besoins primaires rencontrés, il rentre désormais dans une phase de comparaison. Surtout ne faites pas l’erreur de présenter vos produits comme les meilleurs, mais démontrez leurs avantages, à l’aide de chiffres. Les données quantifiables, les témoignages, les opinions d’experts sont autant d’atouts à mettre en avant. 

Phase d’information : Votre visiteur a choisi un produit, maintenant que c’est fait, il veut s’assurer d’avoir fait le meilleur choix. Fournissez lui les détails dont il a besoin, comme une description détaillée, les caractéristiques, les options de configuration, photos, accessoires…

Phase de personnalisation : En personnalisant le produit à ses besoins, le visiteur va pouvoir se projeter. Il se rapproche donc à grand pas de la phase d’action. 

Le Call To Action : Incitez à l’action

La question “Avez-vous ce que je veux ? “est généralement suivie de “Pourquoi devrais-je l’acheter chez vous ?”. Plusieurs facteurs vont influencer cette décision. 

La notoriété de la marque : plus elle est connue, moins le visiteur investira du temps dans le processus d’évaluation. 

Le temps investi dans la recherche : après un certain temps investi dans la recherche, le visiteur abandonnera ses recherches et optera pour une solution acceptable, même si elle n’est optimale. 

Les facteurs de réduction de risque : garantie, reprise, essai, échange, site sécurisé, paiement sécurisé, différents canaux pour la transaction (téléphone, virement, carte bancaire…)

Accréditation et validation : couverture presse, avis des consommateurs, remises de prix, partenariats avec des sociétés fiables, références…

Votre visiteur est à deux doigts de passer la transaction ? ne le surprenez pas ! vous devez lui facilitez le travail. Vous devez concevoir des pages incitatives, offrez toujours un encadrement informationnel avec des messages clairs. Si le texte contient des conditions, commencez par celles-ci afin que l’internaute sache s’il est directement concerné ou non. Architecturez vos interfaces de sorte à présenter le bouton d’appel à l’action bien visible. 

 

 

Pour finir cet article, je dirai que le lien du Call To Action doit être incitatif ! 

  • Il est visible directement : au-dessus de la ligne de flottaison
  • Il est lisible : Identifiable par la forme
  • Il est explicite : Commandez, Inscrivez-vous, Contactez-nous… ne faites pas des cliquez ici ou Plus d’info ! 
  • Il est incitatif : de préférence à l’impératif
  • il est simple et direct, pour éviter l’hésitation

Besoin de vous faire accompagner par une Agence Web ? Contactez-nous !