Backlinks, PageRank et indice de popularité

indice popularire

Backlinks, PageRank et indice de popularité

Ce n’est un secret pour personne, tous les moteurs de recherche majeurs actuels, de Google à Bing en passant par Orange et les autres utilisent l’indice de popularité (link popularity ou link analysis) dans leurs critères de pertinence. On peut même dire que ce paramètre, appelé pagerank chez Google, est aujourd’hui devenu une partie importante dans les algorithmes de pertinence. Ils figurent parmi les cinq à 10 critères majeurs sur tous les moteurs avec le titre des pages, le texte visible, les balises Hn, la réputation et quelques autres. 

Comment le pagerank est-il calculé ? 

Au départ, il y a quelques années de cela, cet indice de popularité n’était calculé que selon un mode quantitatif : Plus une page avait de liens qui pointaient vers elle, plus son indice de popularité était élevé. Il n’en est rien aujourd’hui, et tous les moteurs de recherche ont mis en place des modes de calcul bien plus élaborés pour quantifier ce critère, en tenant compte notamment de la qualité des liens trouvés vers la page cible. 

Il n’est donc pas nécessaire d’avoir énormément de liens pointant vers vous pour obtenir une bonne popularité sur Google Bing. Toutefois, il vaut mieux, et de plus en plus, avoir des liens à forte valeur ajoutée. Pas obligatoirement plus que vos concurrents, mais de meilleure qualité, donc émanant de pages elles-même populaires. Google a fait de son système d’analyse de la popularité des pages, le pagerank, l’un des fleurons de son algorithme de pertinence et de sa communication. 

Aujourd’hui donc, les moteurs de recherche utilisent plusieurs familles de données et de critères pour calculer ce paramètre. Rappelons que le calcul est effectué sur la base des pages présentes dans l’index du moteur et seulement celles-ci. Il ne sert à rien d’avoir des liens forts vers son site, encore faut-il que les pages qui les contiennent soient bien dans l’index du moteur en question pour être prise en compte. Voici quelques données qui devraient vous être utiles pour améliorer votre situation à ce niveau.

Les aspects quantitatif et qualitatif sont le plus souvent pris en compte à deux niveaux. Le moteur de recherche calcule non seulement la popularité d’une page, mais également celle des pages pointant vers elle. Donc, un lien depuis une page à forte popularité sera plus important qu’un autre lien émanant d’une page perso lambda. Il peut suffire d’avoir peu de liens mais provenant de pages très populaires, plutôt qu’une multitude émanant de pages peu connues et isolées. Le quantitatif a vécu, place au qualitatif, et c’est encore plus vrai aujourd’hui. Ceci dit, si vous disposez d’une multitude de liens émanant de pages très populaires, c’est encore mieux.

Le nombre de liens présents dans les pages pointant vers vous, est également de plus en plus important. Plus la page qui pointe vers vous contiendra de liens sortants divers et variés, plus son importance diminuera, et plus elle sera diluée parmi tous les liens proposés. 

Le fait que les liens vers une page soient internes ou externes peut-être important. Certains moteurs donneront un poids plus faible aux liens internes par rapport aux liens externes. C’est ce qui se passe la plupart du temps. 

Le pagerank est calculée pour chaque page d’un site. La page d’accueil aura donc, le plus souvent, le PR le plus important parmi toutes vos pages, car il y a fort à parier, sans exception, que les liens du Web renvoient pour la plupart vers elle.

 Seul les liens pointant vers vous (liens entrants) sont pris en compte. Les liens émanant de vos pages pour aller vers d’autres sites ne sont pas comptabilisés dans le calcul de l’indice de popularité.

Le pagerank n’est pas l’algorithme

Contrairement à une croyance assez répandue, le terme de PR ne désigne pas l’algorithme de pertinence utilisé par Google mais uniquement l’un des 200 critères qui le constituent.  Le PageRank mesure que la popularité d’une page et n’a également aucun rapport avec le trafic que celle-ci reçoit. 

Si une page externe pointe vers votre site, il faut qu’elle propose le moins de liens sortants possible, pour que votre page puisse récupérer la plus grande part de jus de lien possible. C’est le principe du partage d’un gâteau. Plus il y a de convives à le manger, plus la part pour chacun est petite. 

Le pagerank seul ne suffit pas

Il est important de ne pas oublier que le PR n’est qu’un critère de pertinence parmi d’autres, utilisé par Google et, d’une autre façon générale, tous les moteurs de recherche. Si votre site Internet ne propose pas de texte visible, si vos pages n’ont pas été modifiées depuis deux ans (la fraîcheur des documents est généralement un point important si votre site Web évoque l’actualité de votre domaine d’activité) et si les titres de vos pages sont bâclés, le moteur ne trouvera pas les mots clés importants pour votre activité et ne prendra tout simplement pas en compte vos documents, quelle que soit leur popularité. Le PageRank Seul ne suffit pas à voir vos pages bien classées dans les pages des résultats des moteurs, ne l’oubliez pas. 

On n’en revient donc toujours à la même conclusion : 

Faites des pages avec du vrai contenu, intéressant et original. Les webmasters créeront ensuite tout naturellement des liens vers votre site et vos pages bénéficieront d’un bon pagerank. Elles seront mieux classé sur les moteurs de recherche et tout sera plus facile. 

Besoin de gagner en visibilité sur le Web ? Contactez notre agence SEO



3 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez2